Day 57 (28/6/17) – Mi 740 to Lone Pine 

cropped-boussole_fond_transparent.png

Réveil tout seuls dans la forêt. Aujourd’hui, nous allons à Horseshoe meadow (oui y a des noms curieux ici). Pour cela, il nous fait prendre un trail qui croise le PCT vers l’est. De là, nous pourrons faire du stop jusqu’à la ville de Lone Pine. Nous avons 6 miles à parcourir, et ça se passe dans la forêt de pins, comme depuis quelques jours. Arrivés a la jonction avec le Horseshoe meadow trail, celui-ci se met à descendre et nous croisons Hot lips qui filtre de l’eau dans la rivière. Elle aussi va à Lone pine avec son mari Caveman. Peu après, nous arrivons dans la meadow, une grande clairiere encore enneigée il y a peu. Maintenant, tout a fondu et la rivière qui la traverse est plutôt haute. Nous allons devoir mettre les pieds dans l’eau pour la premiere fois… et ça fait frisquet ! Notre première « river crossing ». 

Passée la riviere nous arrivons au parking d’où nous pouvons faire du stop. Nous avons de la chance, Hot lips et Caveman viennent de trouver quelqu’un pour les amener à Lone Pine et nous profitons de la voiture. La route sillone dans la montagne en redscendant et nous perdons plusieurs milliers de feet. 22 miles plus tard nous y sommes. Nous retrouvons une température de désert à cette altiltude, ça nous fait tout drôle. En face, de Lone Pine, alors que nous solmes sous plus de 35 degrés, le Mont Whitney domine la ville de son sommet enneigé. 

Nous croisons Erez de Tel Aviv et trouvons un hôtel… avec piscine ! C’est aussi l’heure des tâches habituelles des moments en ville…

Nous faisons la connaissance de Jean-Pierre, un grenoblois d’une soixantaine d’années venu marcher de Campo au Mont Whitney. On a donc fait le même trajet que lui jusque là, mais l’aventure se termine ici pour lui.. il a envie de fêter ca et nous buvons un coup ensemble, avec Adam, son partenaire de chambre à l’auberge de jeunesse. Nous faisons un peu plus la connaissance d’Adam. Lui est en solo depuis le début du PCT et semble un peu angoissé à l’idée de se farcir les traversées de rivières seul (ce qui est déconseillé par tout le monde). L’union faisant la force, nous lui proposons de marcher avec nous. Après quelques billards avec Adam et Robert, un autre hiker de l’auberge, nous terminons la soirée dans le jaccuzzi de l’hôtel, sous les étoiles. Et ouais.

cropped-boussole_fond_transparent.png

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s